Comment nous avons donné le goût du plein air et de l’aventure à nos enfants?

Par: Hugo Parent-Sirard

Photo de couverture gracieuseté François Larivière

C’est la nuit. Une nuit noire, sans nuages. Mon père conduit la Previa en route vers la mer. J’ai 5 ou 6 ans. Je suis assis à l’avant, côté passager, parce que ma mère s’est installée à l’arrière pour s’occuper de mon petit frère qui ne veut pas dormir.

Chaque fois que l’on croise un gros camion, papa et moi faisons semblant de saluer son conducteur à l’aide de CB imaginaires.  Papa imite le chuintement des appareils. Il est imbattable à ce jeu. John ou Steve, ou Mario nous salue à son tour et nous souhaite bonne route. C’est évidemment mon père qui change sa voix, mais on dirait que c’est vrai. Moi aussi je dis bonjour au conducteur. Parfois on engage la conversation avec lui. On parle du temps qu’il fait, de l’état des routes, de la prochaine halte routière, etc.

La nuit, les camions illuminés, le ronron de la voiture et nos voix étranges dans la fourgonnette… De la magie. De la magie pure à mes yeux d’enfant.

                                               _____________________________

Aujourd’hui, c’est moi qui conduis le VR en route vers la mer. Ma femme est à mes côtés, avec nos deux enfants, Théo, 5 ans et Anne, 3 ans. Ainsi que nos deux chiens. La même magie, toujours.

                                   ____________________________________________

LE ZigZag me demande comment faire de ses enfants des amateurs d’aventure et de plein air. C’est si simple, me semble-t’il. Ça prend juste un peu de magie. Et comment crée-t’on la magie?  Avec de l’amour, de l’imagination, du plaisir et de la nature à profusion : des lacs, des montagnes, du sable, la mer, des routes à l’infini, des forêts, du vent et, bien sûr, des chiens…  

Nos enfants de 3 et 5 ans  passent leur journée dehors dès que le temps le permet au lieu de rester branchés sur leurs tablettes.

Notre recette secrète?  Voici la liste des ingrédients qui nous semblent les plus importants.

1er ingrédient : des parents amoureux du grand air.

Amie, ma femme, et moi, avons toujours joué dehors. Je dis bien jouer, ce qui exclut la quête de performance.  Vélo, rando, bateau, l’été, et ski ou planche à neige l’hiver. Nous avons également fait du camping dans des endroits magnifiques au Québec et aux États-Unis. Nous en parlons aux enfants et nous leur montrons des photos entre autres.

2e ingrédient : Dehors tous les jours

Nous allons dehors tous les jours avec les enfants et les chiens. Parfois quelques instants, d’autres fois, de longues journées. C’est un des avantages d’avoir des chiens. Il faut les promener alors on s’habitue aux marches quotidiennes.

3e ingrédient : Tenir compte de l’âge et des goûts de l’enfant

Nos enfants ont toujours détesté se retrouver en ballade dans un sac à dos. La crise assurée. On n’a pas insisté. On a plutôt modifié nos activités pour les promener en poussette  ou en voiturette (boguey), et on les a laissés marcher chaque fois qu’ils l’ont demandé. Oui, ça prend de la patience. Oui ça demande de refréner ses goûts personnels d’adultes en mal de longues randonnées ou d’activités plus stimulantes. Mais on se disait que cela ne durerait pas longtemps. Et que ce qui importe, c’est qu’ils aiment nous suivre partout.

4e ingrédient : ni télé ni tablette, enfin, juste un peu

J’imagine la réaction de nombreux parents. Imaginer la vie sans le secours des tablettes et autres gadgets électroniques semble inenvisageable. À chacun de déterminer ses besoins et ses priorités. Chez nous, on a toujours limité au maximum l’accès à la télé. On a entre autres remarqué que notre Théo devient vite plus agressif s’il est régulièrement devant le petit écran. Il redevient calme et créatif quand il s’en passe. L’équation est simple.

5e ingrédient : le jeu

Nos enfants n’étant que rarement exposés à la télé ont appris à jouer avec leurs jouets, aussi bien dans la maison qu’à l’extérieur.

6e ingrédient : le choix du quartier

Nous nous sommes installés dans un quartier ou il y a plein d’enfants de l’âge des nôtres. Cela fait en sorte que les enfants se retrouvent tous à jouer dans la rue, laquelle est peu passante. La vie de nos enfants ressemble étonnamment à la nôtre et à celle de nos parents.  Peu de télé et du jeu entre enfants : vélo, trottinette, ballons, hockey, etc.

7e ingrédient : Stimuler l’imagination des enfants et leur goût de la découverte

Quand on observe nos enfants, on s’aperçoit vite de ce qui les excite et les stimule. Il s’agit alors de pousser dans cette direction. Notre fils vient de découvrir le BMX. À travers cette nouvelle activité, Théo a développé une confiance en lui-même incroyable.

8e ingrédient : l’ouverture sur le monde

Nous avons emmené nos enfants à la mer et en randonnée en montagne. Nous sommes allés acheter du poisson sur le quai, au retour des pécheurs.  Nous allons à la pêche, aux pommes et au sucre. Au camping où nous allons, notre fils aîné se rend à vélo à la fermette et aide le personnel à s’occuper des animaux. Il lève les œufs de caille, nourrit les lapins, etc.

Ce matin, nos deux mousses sont déjà dehors. Il n’est même pas 8 heures. Chacun a un casque de travailleur sur la tête. Ils ont placé des cônes orange en plastique dans la rue, devant la maison. Ils nettoient l’asphalte. Il semble qu’il y ait eu un gros déversement de produits toxiques…

Visitez notre site: Liberté en famille

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.

Laisser un commentaire