Développement à pleine vitesse!

Une nouvelle école primaire de 24 classes à Val-David

LETTRE OUVERTE / Pierre Lapointe citoyen de Val-David

La mairesse Poulin et le conseil municipal ont décidé d’offrir au Centre de Services scolaires des Laurentides (CSSL) un terrain que Val David va exproprier à une entreprise commerciale. En région, les municipalités se concurrencent pour accueillir une nouvelle école ou un agrandissement d’une école. Récemment, c’est ce qui a opposé Huberdeau à Saint-Rémi- d’Amherst. Une école, c’est la vie dans un village et souvent, c’est la survie du village.

Mais Val-David n’est pas en mode survie. Nous avons déjà deux écoles publiques : Sainte-Marie (SM) (9 classes) et Saint Jean Baptiste (SJB) (15 classes). Dans le décompte, on ne parle pas d’une école privée bien vivante, l’école « Imagine ». Deux écoles publiques desservent une population d’un peu plus de 5000. Les deux écoles accueillent 515 élèves : 323 élèves habitant Val-David et 192 proviennent des environs (source : CSSL).

Le besoin d’ajouter 24 clases répond à un besoin régional que le CSSL doit combler. Ce qui est dans les plans, c’est de fermer la petite école de 9 classes. On se retrouverait avec 15 classes (SJB) et 24 classes (Sapinière) pour un total de 39 classes. Avec un total de 39 classes, les deux écoles vont pouvoir accueillir entre 850 et 900 élèves. Il y a 323 élèves qui proviennent de Val-David…un maximum de 420 en 2035…peu probable vu le prix exorbitant de l’immobilier.

Les projections démographiques (présentées à la réunion virtuelle du 23 janvier) feront passer la population de Val-David à 6 500 en 2035.  Un gain de 30%. Cette augmentation réfléchie au niveau de la clientèle scolaire fait passer de 323 à 420 les élèves de Val-David. Avec ce résultat, nous aurons besoins de 19 classes en 2035. Il y en a actuellement 21 ( 9 + 15 ).

Avons-nous vraiment besoin d’une nouvelle école de 24 classes à Val-David? Poser la question, c’est y répondre. Mais pourquoi s’opposer à ce qui paraît un si beau projet. Une belle école nouvelle, en pleine nature, entre un lac et un grand parc qui appelle à la découverte été comme hiver. Pourquoi :  parce que non seulement ça ne répond pas à un besoin de notre village, mais que les dégâts sont à venir.

Premier dégât :  financier.  Déjà les avocats sont dans le dossier. Poursuite de combien de millions. Et en plus, exproprier un commerce, cela coûte très cher. Ce que Val-David devra payer, c’est beaucoup plus que la valeur marchande du terrain. 

Deuxième dégât : dans notre imaginaire, c’est magnifique une école de 600 élèves au bout d’un petit chemin, une école entre lac et montagne. Dans la réalité, c’est un cul-de-sac. Permettre la construction d’une école dans un vrai cul-de-sac, c’est une aberration en termes de sécurité publique. De la MRC à la sécurité publique, au service d’urbanisme…personne n’a réagi !

Et le troisième dégât sera quotidien. Une étude d’impact sur la circulation automobile dans un petit village avec une configuration déjà très problématique. Il n’y a pas eu d’études d’impact. Le résultat quotidien sera désastreux. Chaque jour, matin et soir, à heure fixe, Val-David va être bloqué par la circulation automobile. Environ 650 personnes, bus et automobiles, vont sortir d’une enclave. Rapidement, évidemment, la rue de l’Église va être un bouchon. Ça va déborder via la rue du Condor et encombrer le secteur du Lac Doré. Petit enfer quotidien qui ne va qu’augmenter avec les années. Bientôt la rue Faubert traversera la piste du Petit Train du Nord.

Et ce petit enfer va être durable. Les quelques centaines d’enfants du village n’avaient pas besoin que l’on tue la vie du village pour un projet qui ne répond pas à un besoin local. Val-David est le nouveau Plateau Mont-Royal des Laurentides.

Note: LE ZigZag a pour mission d’offrir, notamment, une plateforme aux citoyens pour s’exprimer. Dans son segment «LETTRE OUVERTE», LE ZigZag se dégage entièrement du contenu envoyé par ses lecteurs, mais leur laisse, démocratiquement, la parole.

_____________________________________________________________________________________________________________

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.