Déversement de pétrole en pleine nature?

Photo de couverture gracieuseté Jean-Pierre Lavoie

C’est malheureusement ce que le Parc linéaire du P’tit train du nord s’entête à faire.

LETTRE OUVERTE

Par: Gaël Chantrel, ex-candidat dans Laurentides-Labelle, Parti vert du Canada

En réponse à l’article publié le 22 juin dernier par la journaliste Marie Tisson concernant le projet d’asphaltage du P’tit train du Nord

L’asphalte à l’assaut de nos forêts :

Quelle tristesse de voir cette obsession de l’asphaltage dans notre nature. Moins d’entretien disent-ils? On en reparlera dans quelques années. Moins nocif pour l’environnement répètent-ils? Je demande à voir une étude sérieuse nous le démontrer. Trouvons-nous qu’il fait trop frais en été dans les forêts traversées par la piste du P’tit train du Nord pour vouloir y implanter un îlot de chaleur linéaire? Je vous rappelle que l’asphalte est un dérivé du pétrole et que certains s’entêtent à vouloir le déverser d’un bout à l’autre du parc linéaire du P’tit train du Nord. Pourtant, cette décision, opaque d’un point de vue environnemental et dans son processus décisionnel, déplaît à des milliers de gens qui comme moi ont à cœur notre environnement.

Où est la transparence dans ce projet? Où sont les comptes-rendus des consultations publiques?

L’environnement, la priorité!

Nous sommes en 2020 et tout projet de développement se doit de passer sous la loupe environnementale afin d’en déterminer sa pertinence et sa plus-value. Et qu’à défaut d’être bénéfique, qu’il en soit un projet à impact «zéro» pour notre environnement. Dans le cas présent, pouvons-nous avoir accès à l’étude d’impact environnementale de ce dérivé de pétrole vs la poussière de roches déjà présente sur la surface de la piste? Et si cette étude existe, a-t-elle pris en considération toute la chaîne de fabrication : l’épandage et son entretien ? Et finalement, pourrions-nous connaître qui a financé cette étude ? Le nom de l’entreprise responsable de cette opération?

À la lecture des propos de M. Jean-Sébastien Thibault, Directeur général du Parc linéaire du P’tit train du Nord, on remarque la terrible absence de prise de conscience environnementale. Il ose même présenter ce projet comme solution «d’adaptation» aux changements climatiques. Un dérivé du pétrole, une solution! Selon cette logique, on s’adapterait aux changements climatiques par l’utilisation d’un dérivé du pétrole qui lui l’accélère… Il y a de quoi être abasourdi.

Manque dambition et de vison :

Alors que le Parc linéaire du P’tit train du Nord a tout en sa possession pour réussir à se placer comme une référence de lieu éco-touristique, celui-ci prend le chemin inverse. Quel manque de vision. Quel manque de modernité. Au lieu de renforcer l’expérience d’immersion en pleine nature, M. Thibault souhaite plutôt violemment transformer cette expérience avec de l’asphalte. La nature est si belle quand on la regarde les deux pieds dans le goudron!

Toutes personnes ayant pu utiliser les parties du Parc linéaire asphaltée et celles non asphaltée pourront le confirmer, l’expérience n’est pas la même et la vitesse et le niveau de dangerosité de certains cyclistes non plus. Exit les enfants qui apprenaient à faire du vélo en famille, exit les personnes âgées qui se pensaient en sécurité à rouler sur cette piste tranquille, exit les coureurs qui recherchaient une surface plus douce pour leurs articulations. Pour en être témoin, c’est des pelotons de 6-8 et parfois 10 cyclistes – deux de largeur – qui roulent à toute vitesse sur la partie déjà asphaltée.

M. Thibault est en train de développer une véritable «autoroute» à vélo ou l’objectif et de traverser nos villages et nos paysages le plus rapidement possible, plutôt que de miser sur un chemin partagé, sécuritaire, naturel où l’objectif serait de profiter des lieux et de découvrir la richesse de notre nature et des petits commerces qui s’y trouvent. Quelle tristesse!

M. Thibault, ressaisissez-vous et revoyez votre position. Il en va de l’avenir de notre environnement ainsi que de l’expérience unique à parcourir la piste du P’tit train du Nord que vous êtes en train de complètement dénaturer.

Accès pour la pétition est en ligne ici.

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.