Étouffer le droit de savoir

OPINION / L’art de ne pas répondre aux questions des citoyens

Hier soir a eu lieu la première assemblée générale du conseil municipal de Val-David en cette année 2021. La mairesse Kathy Poulin a choisi, de ne pas répondre à toutes les questions des citoyens comme, notamment, celle de Jean-Claude Rocheleau. Une question très importante pour la suite de la consultation citoyenne qui aura lieu le 23 janvier par Zoom. Mais malheureusement la mairesse a choisi d’omettre cette question et d’y répondre en février après la consultation citoyenne.

Voici la question de M. Rocheleau :

« Si la municipalité change le zonage des terrains de la Sapinière et qu’elle met une réserve pour acheter les autres terrains, ne risque-t-elle pas de faire mourir le projet de SPA, de l’actuel propriétaire de terrains, par manque d’espace ? »

Une question très pertinente puisqu’en effet le PPU des terrains de La Sapinière permettra justement un dézonage de ces lots. Rendant ainsi impossible la mise en place du projet ÕRA Spa Val-David et permettant à la Municipalité d’exproprier cette dernière de manière déguisée. Ce qui est moralement douteux.

Voici la réponse de la mairesse Kathy Poulin:

[…] « Vous avez raison, j’avais votre question dans mes notes et j’ai malheureusement omis d’y répondre. Je vais y répondre à la prochaine assemblée [le 9 février, après la consultation publique]. »

Par ailleurs, selon la mairesse Kathy Poulin, les estimations des montants à débourser pour le projet de La Sapinière sont connues du conseil. Mais cette dernière refuse de donner un ordre de grandeur de ses estimations aux citoyens qui le demandent. La tactique du conseil semble de ne pas donner cette information avant la consultation citoyenne virtuelle du 23 janvier puisque, sûrement, cela influencera l’opinion publique.

Est-ce que les citoyens peuvent avoir les réponses à leurs questions de sorte que tous les concitoyens concernés puissent avoir des réponses claires ? Je crois qu’il n’est pas approprié que la mairesse décide d’elle-même de ce qui est d’ordre public ou pas. Elle se donne la liberté de décider ou non de répondre aux questions des citoyens. Ceci est antidémocratique.

Citoyens.nes de Val-David, nous ne sommes pas obligés de s’endetter pour avoir une nouvelle école ! On peut avoir les deux: l’ÕRA Spa Val-David et une nouvelle école ailleurs que sur les terrains de La Sapinière.

__________________________________________________________________________

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.