Expropriation des terrains de La Sapinière

La Municipalité du Village de Val-David a-t-elle la capacité de payer?

Le journal LE ZigZag, publié aujourd’hui, annonçait que madame Diane Beaudry, propriétaire des terrains de La Sapinière, avait déposé une requête pour que la Municipalité exproprie la totalité de ses terrains. En effet, de nombreux lecteurs ont manifesté leur inquiétude face à la capacité de la Municipalité à payer cette nouvelle facture si, toutefois, le (la) juge du Tribunal administratif donne raison à madame Beaudry.

L’évaluation des terrains faite par la MRC des Laurentides, surtout lorsqu’ils sont riverains de lacs et de rivières, a explosé en 2021. Maxime Bergeron écrivait dans La Presse du 11 mai 2021 que les coûts d’expropriation subissent une hausse galopante. Rappelons que les terrains de La Sapinière donnent sur un lac et qu’ils sont adossés au parc Val-David – Val-Morin endroit stratégique pour le développement d’un site touristique.

Si madame Beaudry a gain de cause, on pourrait être en droit de s’attendre à une facture qui se situerait entre 15 et 20 millions de dollars pour les terrains en plus de la poursuite de 5,4 millions en dommages et intérêts.

Par la suite, les travaux d’infrastructure, les expropriations supplémentaires pour élargir les routes, les égouts, l’aqueduc, l’asphaltage, le tout rehaussé des frais d’avocats totaliseraient facilement une nouvelle facture d’environ 10 millions de dollars – estimé conservateur.

Aidé d’un ex-maire de Val-David aguerri aux projections municipales, LE ZigZag a fait une analyse sommaire de l’impact des coûts mentionnés plus haut sur le budget de la Municipalité de Val-David.

Un emprunt de 30 millions de dollars remboursable sur 25 ans à un taux d’intérêt de 2 % coûterait en remboursement près de 2 millions par année aux contribuables. À cela, il faut ajouter la dette actuelle de 15 millions de dollars, ce qui élèverait la facture de l’endettement à 45 millions de dollars.

Comme les taxes foncières constituent les principaux revenus de la Municipalité – celles-ci représentent la somme de 8 771 271 $ sur un budget total de 10 769 361 $ pour l’année 2021 – on peut facilement conclure que les citoyens paieront cette facture à travers une augmentation de taxes.

Il faut cependant souligner qu’un tel règlement d’emprunt doit être entériné par les citoyens moyennant une signature de registre et le ministère des Affaires municipales qui doit approuver cet emprunt.

Le journal LE ZigZag continuera de suivre ce dossier de près.

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.