Halle de bois pour le marché, plusieurs questions subsistent!

Comme vous le savez, le dossier de la halle de bois a été la source de multiples irritants et inquiétudes pour les citoyens de Val-David ainsi qu’un manque de professionnalisme de la part de la municipalité. En effet, voici les faits : 

* Contrat donné sans appel d’offre 

  • un coût exorbitant pour sa construction 
  • construction sans plan d’ingénieur 

* Réparation de la halle de bois 

  • finalement un plan d’ingénieur pour corriger le problème de structure a été soumis par un ingénieur de la firme qui a construit la halle de bois 
  • dépôt de recommandations d’un deuxième ingénieur extérieur à la firme 
  • à ce jour, nous n’avons aucune information à savoir si les recommandations du deuxième ingénieur ont été suivies 

Il y a plus d’un an, j’ai demandé les plans et documents de l’ingénieur qui était responsable de la construction de la halle de bois initiale. Ce n’est qu’à l’été 2018 que nous avons appris qu’il n’y avait pas eu de plan d’ingénieur pour construire la halle de bois ni aucun certificat de charge d’émis et ce, contrairement à ce que le directeur général de l’époque, monsieur Bernard Généreux, nous avait affirmé en pleine séance du conseil municipal. 

Donc, nous pouvons penser que la municipalité a menti sciemment aux citoyens. 

Après l’effondrement de la halle de bois au printemps 2018, un ingénieur de la compagnie qui a construit la halle a finalement produit un plan pour la réparer. La mairesse Kathy Poulin a enfin demandé l’avis d’un deuxième ingénieur sur la construction initiale, sur la proposition de réparation et sur la charge que pouvait supporter ladite halle. 

J’ai finalement reçu, en février 2019, la lettre du deuxième ingénieur. Je suis resté sans mot à la lecture de celle-ci. (Voir les commentaires de l’ingénieur dans le document en annexe et voici mon résumé ci-dessous.) 

Type de fondation pour la halle

Les supports de la halle reposent sur l’asphalte et seront toujours soumis au gel et dégel. Donc des réparations à prévoir chaque année. 

Résistance

Les solives 2×8 sont sollicitées à 100% de leur résistance et pour les poutres de rive constituées de 2-2×8 boulonnés, la résistance est légèrement dépassée. Il dit que les appuis intermédiaires proposés sont nécessaires. 

Assemblage

L’ingénieur mentionne : 

  1. « nous remettons en question la résistance des assemblages initialement prévus » 
  1. « les 2×8 de rive semblent connectés aux solives par des clous » 
  1. « des étriers galvanisés permettraient de s’assurer de la résistance des assemblages » 

Page 1 du rapport de l’ingénieure 

Page 2 du rapport de l’ingénieure 

Page 3 du rapport de l’ingénieure 

En résumé, tout nous porte à conclure qu’il s’agit d’une très mauvaise construction qui pourrait représenter un certain danger pour les citoyens, les tourismes et les commerçants qui y montent. 

À l’assemblée du conseil de février 2019, j’ai demandé à la mairesse si elle avait lu ladite lettre. Elle m’a répondu que oui. Je lui ai alors demandé si les étriers d’acier galvanisé avaient été installés comme recommandé par le deuxième ingénieur. Elle m’a répondu qu’elle ne le savait pas et mêmes réponses des conseillers présents. Elle m’a dit qu’il fallait attendre le printemps pour savoir si les étriers étaient en place. Ceci est plus tôt inquiétant comme réponse. Je devrai donc vérifier ce printemps. Comment est-ce possible que la mairesse ne se soit pas informée de ce qui a été fait pour corriger les problèmes ? 

Bref, la municipalité a mis en danger une multitude de gens en n’exigeant pas un plan d’ingénieur certifié avec les calculs de charge avant la construction. Elle a omis de suivre ses propres règles en ne délivrant pas un permis de construction et en n’envoyant pas un inspecteur suivre les travaux. 

De plus, il y a ici un problème évident de gestion et de contrôle de la part de la municipalité. Qui fera respecter la charge maximale sur la halle durant les jours de marché ou lorsqu’il y aura d’autres évènements ? La municipalité est responsable de la sécurité publique et elle doit protéger les citoyens. 

Autre question, pourquoi n’a-t-elle pas confié la construction de la halle à un entrepreneur ou menuisier de Val-David, ce qui aurait épargné aux citoyens de payer de fortes sommes? 

Je suivrai le dossier ce printemps avec la fonte des neiges et tiendrai les citoyens au courant. Je me devais de partager l’information avec les résidents de Val-David. 

En terminant, le 24 mars dernier, j’ai visionné la vidéo de la réunion du conseil de mars dernier, car je n’ai pu y assister. La mairesse a répondu à ma question; 

«Les étriers galvanisés recommandés par le deuxième ingénieur ont-ils été installés»? 

En gros la mairesse a répondu ceci « que la halle avait coûté assez cher et qu’ils ne voulaient pas amener la halle à l’épreuve des tremblements de terre et qu’en conséquence ils ont décidé de ne pas faire installer les étriers galvanisés qui avaient été proposés par le deuxième ingénieur». 

Ma question est la suivante, comment peut-on ne pas considérer un ingénieur qui dit «nous remettons en question la résistance des assemblages initialement prévus?» 

Maintenant, à vous de vous faire une tête et n’oubliez surtout pas que vous êtes en droit de poser des questions à la municipalité, car nous, les citoyens, avons payé le gros prix pour cette halle de bois et il s’agit tout de même de notre sécurité. 

Jean-Claude Rocheleau 

Président du regroupement des citoyens de Val-David 

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.

Laisser un commentaire