Hausse de 13,5 % des prix des propriétés au Canada

SOURCE / fourni par Royal LePage Real Estate Services

Dans la région du Grand Montréal

«Les surenchères ont continué de dicter le marché au premier trimestre, entraînées par le manque criant d’inventaire qui s’amplifie et la persévérance des acheteurs. Nous vivons présentement les répercussions du manque de logements auquel le marché immobilier de la région de Toronto est confronté depuis plusieurs années. Pour certains acheteurs, le télétravail a permis d’épargner et de se projeter dans un projet d’achat de propriété», explique Dominic St-Pierre, vice-président et directeur général, Royal LePage Québec.

Le prix de l’agrégat d’une propriété dans la région du Grand Montréal a augmenté de 19,7% d’une année sur l’autre au premier trimestre de 2021 pour atteindre 534 026$. Lorsqu’analysé par type de propriété, le prix médian d’une maison à deux étages a bondi de 21,5% d’une année sur l’autre pour atteindre 681 768$, tandis que celui d’une maison de plain-pied a grimpé de 20,2% pour atteindre 420 699$. Le prix médian d’un appartement en copropriété s’est quant à lui accru de 14,7% au cours de la même période pour atteindre 398 705$.

Dans le centre de Montréal, le prix de l’agrégat des propriétés a augmenté de 11,1% d’une année sur l’autre au premier trimestre de 2021 pour atteindre 635 907$. Pendant la même période, le prix médian d’une maison à deux étages a bondi de 15,7% pour atteindre 888 021$, tandis que celui d’une maison de plain-pied a augmenté de 12,3% pour atteindre 594 437$. Le prix médian d’un appartement en copropriété a fait un bond de 7,8% d’une année sur l’autre pour atteindre 455 433$.

«Un an après le début de la pandémie, la demande résidentielle continue de croître dans le Grand Montréal et le nombre de propriétés unifamiliales en vente sur le marché actuellement représente approximativement la moitié de l’inventaire que nous observions en moyenne avant la pandémie», poursuit M. St-Pierre. Il ajoute: «Bien que nous estimons que la hausse des prix s’estompera graduellement à mesure que les règles de santé publique diminueront, ceux qui auront attendu, notamment les premiers acheteurs, pourraient être écartés du marché, car nous n’entrevoyons pas de diminution des prix à moyen terme.»

Royal LePage prévoit que le prix de l’agrégat des propriétés de la région du Grand Montréal connaîtra une hausse de 16,0% au quatrième trimestre de 2021 comparativement à la même période l’an dernier. Les prévisions antérieures publiées en décembre 2020 ont été révisées à la hausse pour tenir compte de l’état actuel du marché.

Tableau des prix – 1er trimestre 2021: rlp.ca/T1-2021-prix-des-maisons
Tableau des prévisions 2021: rlp.ca/T1-2021-previsions

Pour lire le communiqué intégral: Royal LePage : Les prix des propriétés au Canada devraient clore l’année en hausse de 13,5 % par rapport à 2020, tandis que le déclin de l’accessibilité et l’inventaire qui s’améliore modestement commencent à ralentir le rythme des augmentations futures

_______________________________________________________________________________

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.