Informations en lien avec La Sapinière

Parce que les Val-Davidois-es ont le droit d’être informé-e-s.

Par : Louise Arbique et Martine Lavallée

Comme le dit si bien Henri Maler dans son livre Le droit à l’information, ses conditions et ses conséquences:

« Le droit d’informer est, comme la liberté d’expression et d’opinion, un droit social qui devrait être universellement partagé. Le droit d’informer ne saurait être réservé à des groupements publics et privés qui prétendent s’en réserver l’usage parce qu’ils en monopolisent les moyens. Plus précisément :

  •  Le droit d’informer appartient à tous et n’est pas le monopole des médias établis et des journalistes professionnels, quel que soit le rôle irremplaçable que ceux-ci peuvent jouer.
  •  Le droit d’informer n’est vraiment garanti que dans la mesure où les citoyens disposent des moyens adéquats à la production de leur propre information.
  •  Le droit d’informer, comme le droit d’être informé, n’est pas ou ne devrait pas être un privilège (et a fortiori le monopole) des journalistes (et encore moins, des entreprises qui les emploient, surtout quand celles-ci ont pour principal objectif de réaliser des profits). C’est un droit des citoyens qui, quand on se tient à hauteur des grands principes, ne saurait diviser les bénéficiaires de ce droit entre des « citoyens passifs » à qui l’information est destinée et des « citoyens actifs » qui la produisent. »

Voici donc des informations en lien avec les taxes foncières qui pourraient être prélevées dans le cadre d’un projet sur les terres de La Sapinière. Ces chiffres nous ont été rapportés par une source sûre et un cadre de la Municipalité de Val-David.

TAXES POUR ÕRA Spa Val-David

· L’actuelle propriétaire de La Sapinière paie un compte de taxes foncières d’environ 24 000 $ par année même si celle-ci est sujette à une réserve foncière émise par la Municipalité de Val-David.

· Une fois le projet ÕRA Spa Val-David complété, l’entreprise aura à payer une taxe foncière d’environ 225 000 $ par année.

COMPENSATION DU GOUVERNEMENT POUR UNE NOUVELLE ÉCOLE

· Étant donné qu’une école ne paie pas de taxes, le gouvernement du Québec donne en compensation un pourcentage d’environ 71% de la taxe résiduelle.

· La Municipalité nous a informé que cette dernière reçoit actuellement environ 35 000$ à 40 000 $ par année, et ce pour les deux écoles actuelles de Val-David. Soit l’école Sainte-Marie et l’école Saint-Jean-Baptiste.

PRÉVISION

À combien s’élèvera la compensation gouvernementale pour une nouvelle école? Nous n’avons pas ce montant, mais nous pouvons estimer que la taxe résiduelle se chiffrerait entre 40 000 $ et 60 000 $.

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.