La classe moyenne, populaire auprès des dirigeants depuis belle lurette!

À quoi et surtout à qui sert la classe moyenne ?

Voici, dans ce sens, une conversation entre messieurs Colbert et Mazarin qui a eu lieu il y a 4 siècles sous le règne de LOUIS XIV.

Jean-Baptiste Colbert était le contrôleur général des finances responsable ministériel des finances royales en France. Il fut le contrôleur le plus célèbre, de 1665 à 1683.

Jules Raymond Mazarin, mieux connu sous le nom de cardinal Mazarin, fut un diplomate et homme politique, d’abord au service de la Papauté, puis des rois de Louis XIII et Louis XIV.

Extrait du Diable rouge

Colbert : Pour trouver de l’argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. J’aimerais que Monsieur le Surintendant m’explique comment on s’y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu’au cou…

Mazarin : Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu’on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l’État… l’État, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l’État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.

Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l’argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?

Mazarin : On en crée d’autres.

Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu’ils ne le sont déjà.

Mazarin : Oui, c’est impossible.

Colbert : Alors, les riches ?

Mazarin : Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres.

Colbert : Alors, comment fait-on ?

Mazarin : Colbert, tu raisonnes comme un fromage (comme un pot de chambre sous le derrière d’un malade) ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d’être riches et redoutant d’être pauvres ! C’est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux-là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser…c’est un réservoir inépuisable.

Merci à madame Jacqueline Chalut, citoyenne de Val-David, qui nous a fait parvenir ce texte.

Mais qui donc fait partie de la classe moyenne?

Se basant sur les données de Statistique Canada, qui indiquent le revenu médian des familles économiques et leur répartition dans les diverses catégories de revenu, l’économiste québécois Pierre Fortin a calculé le pourcentage d’individus qui entrent dans cette définition de la classe moyenne : le CRÉDOQ considère comme faisant partie de la classe moyenne l’ensemble des familles qui ont un revenu se situant entre 44 660 $ et 95 700 $ au Canada, et entre 40 110 $ et 85 950 $ au Québec. En résumé, 48,0 % des familles seraient dans la classe moyenne au

Canada, et 52,3 % le seraient au Québec.

Qu’en est-il de la classe moyenne par habitant dans les Laurentides? Voici ce que révèle une étude effectuée par la MRC des Laurentides :

Notez une légère amélioration des salaires. Cependant il faut aussi tenir compte de l’augmentation du coût de la vie qui oscille bon an mal an entre 1,5% et 2,5%.

Louise Arbique et Martine Lavallée

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.