La Sapinière vandalisée

Vers 12 : 30 Normand, le mari de madame Beaudry, propriétaire de La Sapinière, s’apprêtant à faire une de ses rondes journalières de l’ancien hôtel de La Sapinière réalise que la porte arrière est débarrée et qu’une armoire à l’entrée était ouverte. En entrant dans l’hôtel, il entend des bruits de pas et réalise que les voleurs sont toujours sur place. Il sort rapidement et téléphone aux policiers qui arrivent sur place quelques instants plus tard.  

C’est la troisième fois que des vandales ou voleurs pénètrent dans l’hôtel par effraction.

Les vandales ont laissé leur signature.

Les deux policiers ont fouillé les lieux, mais il semble que les malfaiteurs aient réussi à se faufiler à l’extérieur.

Les propriétaires de La Sapinière continuent un entretien minimal de la propriété en attendant que les litiges soient réglés.

En effet, malgré la perte de jouissance de leurs biens, ils payent les taxes foncières et réparent ce qui est nécessaire pour éviter que l’hôtel sombre dans l’abandon. Sur le palier de l’hôtel La Sapinière, j’ai eu pour la première fois une longue conversation avec Diane Beaudry. C’est sûrement une des personnes les plus courageuses et tenaces qu’il m’a été donné de rencontrer. Mais ça, c’est une autre histoire.

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.