Les ailes de la lecture ๐Ÿ•Š

En finir une fois pour toutes avec le patriarcat

LE chemin obligรฉ et incontournable de lโ€™homme de demain

CRITIQUE LITTร‰RAIRE DE:

  • Titre : Un viol ordinaire
  • Genre : Roman
  • Auteure : Janette Bertrand
  • ร‰diteur : Libre Expression 
  • Nombre de pages : 176 pages

Je vous retrouve avec une nouvelle chronique littรฉraire, alors quโ€™une grande partie de lโ€™humanitรฉ vit toujours sous une chape de plomb ร  cause de la Covid-19. Le virus prolifรจre, mute et devient encore plus contagieux malgrรฉ tous les efforts pour lโ€™anรฉantir. Circonscrire la pandรฉmie grรขce ร  la vaccination est donc devenu la prioritรฉ. Quant au questionnement sur le monde dโ€™aprรจs et le destin de Lโ€™Homme acculรฉ ร  se rรฉinventer en mieux, il est de facto mis en arriรจre-plan. Pourtant, cโ€™est bien ce dont il est question dans Un viol ordinaire : lโ€™indispensable et incontournable changement de lโ€™homme pour enfin vivre une relation รฉgalitaire avec la femme.

Le titre percutant et antinomique a particuliรจrement attirรฉ mon attention et aiguisรฉ ma curiositรฉ. Un viol est tout sauf ordinaire! Cโ€™est tout sauf anodin! Est-ce moins รฉvident pour certains? Et si รงa nโ€™avait pas รฉtรฉ le cas pendant des dรฉcenniesโ€ฆ et que รงa nโ€™รฉtait toujours pas si รฉvident pour certains types dโ€™individus?

Le thรจme du consentement est au centre de ce roman qui parle de la recherche de lโ€™harmonie entre les deux sexes qui, dโ€™opposรฉs deviendront enfin รฉgalitaires et complรฉmentaires. 

Janette Bertrand a รฉcrit ce roman en grande partie รฉpistolaire, afin de soulever le dรฉlicat sujet de la transmission des valeurs inculquรฉes par les parents, particuliรจrement aux garรงons, et dโ€™รฉveiller les consciences. ร€ 95 ans, elle continue son combat pour lโ€™รฉgalitรฉ homme-femme et en a encore long ร  dire! Aprรจs avoir suivi de prรจs la prise de parole des femmes lors du mouvement #MeToo (consentement et refus dโ€™รชtre traitรฉes comme un objet) โ€“, elle sโ€™est documentรฉe et sโ€™est intรฉressรฉe ร  la rรฉaction, souvent incrรฉdule, des hommes face ร  ce mouvement.

Sans hรฉsiter ร  faire tomber prรฉjugรฉs et tabous, elle dรฉcrit les rรฉpercussions dโ€™un viol conjugal et dรฉnonce les comportements dรฉnigrants et abuseurs de certains hommes envers les femmes.

Cโ€™est lโ€™histoire de Vincent, un homme bien sous tous rapports, doux, tendre, respectueux et amoureux sincรจre de sa blonde Lรฉa, qui, un soir, lโ€™oblige ร  subir une pratique sexuelle auquel elle nโ€™a pas consenti. Lรฉa, meurtrie, est prรชte ร  perdre lโ€™homme quโ€™elle aime pour un monde plus juste. Elle dรฉcide donc de porter plainte. La vie des parents de Laurent est subitement รฉbranlรฉe : Julie, la mรจre fรฉministe, veut comprendre comment son fils chรฉri a pu commettre un tel acte. Elle se questionne sur sa responsabilitรฉ et celle de son mari et libรจre ce quโ€™elle a gardรฉ en elle depuis 40 ans. Quant au pรจre, Paul, camionneur ancrรฉ dans ses opinions stรฉrรฉotypรฉes, il refuse le dialogue, ne ressent aucune responsabilitรฉ. Il nโ€™hรฉsite pas ร  excuser, voire cautionner ce que son fils a fait :

Page 22 : ยซ Dโ€™accord, il a un peu bousculรฉ sa blonde, mais la bousculade, รงa fait partie des prรฉliminaires ยป

Page 23 : ยซ Quโ€™est-ce que tu veux Julie? Un homme cโ€™est un homme. Une femme cโ€™est une femme. Tu changeras jamais รงa. ยป Et, ยซ Cโ€™est ce maudit #MeToo qui a mรชlรฉ les gars comme moi, les vrais gars. Avant, tout รฉtait clair, simple : les gars partent ร  la conquรชte dโ€™une filleโ€ฆ elle se fait prier, elle veut, elle veut pas. Finalement, le gars est pris avec ses hormones, il finit par faire ce quโ€™il a ร  faire, puis elle est ben contente. ยป

Au fil de la lecture, on voit les principaux personnages masculins รฉvoluer, sโ€™ouvrir, prendre conscience de leur misogynie collective, dรฉcider de changer et sโ€™engager ร  faire รฉvoluer leurs congรฉnรจres. Comment? Janette Bertrand lance une piste, mais se rรฉserve le droit dโ€™en dรฉvoiler plus dans une suite du livre.

Certains passages sont dรฉlibรฉrรฉment didactiques puisque lโ€™auteure souhaite que le roman soit lu par les hommes, car, je la cite :

ยซ Jโ€™aime les hommes, et cโ€™est par amour pour eux que je veux un monde oรน ils sont plus justes, oรน ils se prรฉoccupent du plaisir et des limites de celle quโ€™ils aiment. ยป* Dโ€™ailleurs, cโ€™est ร  eux quโ€™elle consacre sa dรฉdicace au dรฉbut du livre!

On a aussi parfois lโ€™impression du dรฉjร -vu, ce qui nโ€™est pas รฉtonnant lorsquโ€™on sait que la lutte pour lโ€™รฉgalitรฉ des sexes dure depuis plus de cinquante ans!

La lecture de ce roman mโ€™a fait redรฉcouvrir lโ€™importance de cette grande communicatrice et auteure prolifique quรฉbรฉcoise qui nโ€™en finit pas de nous bousculer en osant parler de sujets brรปlants et controversรฉs.

Je dois avouer que je suis impatiente de dรฉcouvrir la suite. * Le Bel ร‚ge, Dรฉcembre 2020 Rencontre โ€“ Jannette Bertrand p. 13

Partagez nos articles !
Vous avez aimรฉ cet article ? Partagez-le.