Les séances des conseils municipaux en temps de pandémie

LETTRE OUVERTE /

La pandémie a changé bien des façons de faire et il semble aussi qu’il en sera ainsi pour un certain temps.  En tant que citoyen engagé, je m’intéresse à la vie municipale et j’ai vérifié comment se déroulaient les séances de conseils municipaux dans différentes municipalités.  

Depuis le mois de mars 2020, la plupart des municipalités se sont bien adaptées.  D’abord, il y a eu des diffusions en Zoom, sur Facebook en direct ou via d’autres outils de diffusion, mais sans avoir la possibilité de poser des questions en direct au conseil municipal sur les sujets à l’ordre du jour. Par la suite, plusieurs municipalités ont poursuivi leur processus d’amélioration continu dans leur tenue de séances du conseil municipal, et ce, en permettant à leurs citoyens de poser des questions en direct via Zoom. Un mécanisme relativement facile avec la maîtrise de ce genre d’outil acquise par l’utilisation fréquente des derniers mois, tant par les élus municipaux que la plupart des citoyens. D’autres municipalités ont mis en place une adresse courriel où les citoyens peuvent poser des questions ou demander des clarifications en direct sur les points à l’ordre du jour.  C’est le directeur des communications qui reçoit les questions et en fait la lecture au conseil en direct à la période de questions. Ceci n’empêche pas les citoyens d’envoyer des questions à l’avance sur d’autres sujets d’intérêt public. De cette façon, les droits des citoyens sont préservés. Sinon, si les citoyens ne peuvent poser des questions ou demander des clarifications, imaginez alors ce qu’un conseil municipal pourrait passer comme résolution sans que les citoyens puissent en discuter ou n’en obtiennent des réponses ou des clarifications… Exemple, une résolution d’expropriation, une résolution d’emprunt, et bien d’autres.

En ce qui me concerne, j’espère que ma municipalité prendra exemple sur ces autres municipalités et permettra le mois prochain la possibilité de poser des questions en direct. Cette façon de faire n’entraine pas de véritable augmentation de coûts pour la municipalité si ce n’est que de faire reprendre en congé les heures supplémentaires du directeur des communications. Ce serait aussi, une belle façon de respecter la démocratie. À suivre.

Note: LE ZigZag a pour mission d’offrir, notamment, une plateforme aux citoyens pour s’exprimer. Le choix de publier intégralement les lettres ouvertes des chroniqueurs et des collaborateurs du journal LE ZigZag est conforme à sa mission.

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.