Manifestation contre l’asphaltage du P’tit train du Nord

Photo de couverture gracieuseté groupe Facebook Non à l’asphaltage du Petit Train du Nord—IL N’EST PAS TROP TARD!

La manifestation de dimanche dénonçant l’asphaltage du Petit train du Nord s’est déroulée à la satisfaction des organisateurs. En effet, environ 125 personnes ont défilé sur la rue de l’Église pendant un bon moment. Les organisateurs auraient toutefois aimé qu’un plus grand nombre de jeunes familles se joignent à eux. 

Dans son intervention, avant le départ de la manifestation, Denis Charlebois, membre actif du comité contre l’asphaltage du Petit train du Nord, a souligné deux points  importants.

Photo Marc Blais

Premièrement, l’argumentation de la mairesse Kathy Poulin qui affirme que l’on ne peut s’opposer à un tel projet, car celui-ci relève de le juridiction de la MRC des Laurentides, argument qui s’appuie également sur le fait que la municipalité n’étant pas propriétaire du fond de terrain, on ne peut ainsi s’opposer à ce projet. Monsieur Charlebois a mis en cause un tel argument en faisant un parallèle avec l’application des règlements d’urbanisme. Selon lui, même si la municipalité n’est pas propriétaire de notre propriété, elle peut quand même intervenir- via les règlements- dans la gestion de nos espaces privés. Il en est de même pour la piste cyclable du Petit train du Nord. D’autant plus que cette piste occupe un espace stratégique à l’intérieur du village.

Son deuxième point est en rapport avec la position de Nancy Pelletier, directrice générale de la MRC des Laurentides, qui affirme que rien n’oblige dans la loi la MRC de consulter la population pour la réalisation d’un tel projet. Cela est peut être vrai, d’un point de vue strictement  légal, mais monsieur  Charlebois estime qu’il faut distinguer ici le légal du légitime.
À la fin de la manifestation les manifestants se sont donnés rendez-vous pour la prochaine assemblée du conseil qui doit avoir lieu mardi prochain, soit le 11 août à 19 h 30.     

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.

Laisser un commentaire