Marie-Hélène Gaudreau candidate du Bloc Québécois dans Laurentides–Labelle

SOURCE / Investiture du Bloc Québécois

Laurentides–Labelle, le 16 mars 2021 – C’est en présence virtuelle du chef Yves-François Blanchet, de la députée de Saint-Jean et leader adjointe, Christine Normandin, de la présidente du Bloc Québécois, Johanne Deschamps ainsi que de nombreux proches, citoyens et collègues, que la députée de Laurentides–Labelle, Marie-Hélène Gaudreau, a confirmé mardi qu’elle sera la candidate du Bloc Québécois pour la circonscription aux prochaines élections fédérales. Elle en a profité pour rappeler tout le travail qui a été fait depuis son élection, ainsi que ses priorités et celles de son parti pour les années à venir.

« La circonscription de Laurentides–Labelle est vaste, mais cela n’empêche pas Marie-Hélène Gaudreau d’assurer une présence assidue aux quatre coins du territoire pour prêter une oreille attentive aux problématiques et aux besoins des citoyens, des entrepreneurs et des élus, de tous ceux en fait, pour qui l’intervention de leur députée peut faire une différence. Gestionnaire en parfaite maîtrise de ses dossiers et bien au fait des enjeux de sa circonscription, Marie-Hélène est d’abord et avant tout une femme de cœur pour qui les gens, ceux d’ici et ceux du Québec, sont la priorité. Elle fait effectivement la différence pour les gens de Laurentides–Labelle et pour le Bloc Québécois », a souligné Yves-François Blanchet.

« Avec la croissance et le vieillissement de la population dans la circonscription, les besoins pour le réseau de la santé et son personnel, ainsi que pour nos personnes aînées, n’iront qu’en augmentant. C’est pourquoi, prioritairement, nous voulons rehausser les transferts en santé jusqu’à 35 % et la pension de la vieillesse de 110 $ par mois. Il le faut, pour soutenir notre réseau de la santé, les services à notre population et améliorer les conditions de vie de nos aînés », a expliqué Marie-Hélène Gaudreau.

« La pénurie de logements est un problème majeur dans la région. Nos travailleuses et travailleurs doivent s’éloigner de plus en plus de leur lieu d’emploi, afin de continuer à payer leurs factures et mettre de la nourriture sur la table. Grâce au travail du Bloc Québécois, le fédéral a pris une entente avec le Québec et doit transférer les sommes d’argent qui lui sont dues pour financer la construction de logements sociaux. Nous allons non seulement nous assurer que le fédéral respecte cette entente, mais aussi continuer à faire pression pour que ces sommes soient bonifiées jusqu’à 3 milliards de dollars », a poursuivi Mme Gaudreau.

« L’Internet haute vitesse et la couverture cellulaire sont considérés comme des services essentiels depuis 2016, mais le déploiement tarde à venir, surtout dans un contexte où le télétravail et l’école à la maison sont de nouvelles réalités. Non seulement le Bloc Québécois presse le fédéral de transférer les sommes dues au Québec pour le déploiement de ces infrastructures, mais on propose aussi que les services Internet et cellulaires soient accessibles et abordables partout dans la région et au Québec. La vitalité de notre territoire en dépend », affirme la députée de Laurentides–Labelle.

« Lorsque je me suis présentée en politique sous la bannière du Bloc Québécois pour la circonscription de Laurentides–Labelle, mon objectif était de défendre les plus vulnérables, de faire des gains pour les citoyen-e-s de Laurentides–Labelle et du Québec. Humblement, je crois qu’on peut dire que le Bloc a livré et continue de livrer la marchandise. On a bûché fort pour vous! En demeurant votre députée, je compte bien poursuivre mon engagement en veillant à vos intérêts! », a conclu la députée et candidate investie en prévision du prochain scrutin.

Source :
Mathieu Desquilbet
Directeur de l’Organisation et de la mobilisation
Téléphone : 514 609-2306
Courriel : mdesquilbet@bloc.org

_______________________________________________________________________________________________________

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.