Non à l’asphaltage du P’tit train du Nord!

LETTRE OUVERTE

Par: Jean-François Julien

Mme la Mairesse, Mmes et MS les conseillers [de Val-David], j’ai suivi de près les interventions de tous azimuts au sujet du projet d’asphaltage de la piste du Petit Train du Nord. Il est d’une évidence que ce débat polarise toute la communauté de notre village.

       De nombreux points et questions restent sans réponses sérieuses, car j’ai assisté à l’assemblée d’information de mardi dernier, et j’avoue que j’en suis ressorti avec plus de questions que de réponses.
       J’ai très bien compris que les présentateurs de la soirée avaient un agenda bien défini, l’asphalte, un point c’est tout; désolé, mais ce n’est pas de cette façon que ça devrait fonctionner en démocratie.
        Leurs pseudo sondage fait depuis deux ans me laisse très perplexe, étant mathématicien de formation, laissez-moi vous dire qu’il est très facile d’arriver à la conclusion qu’on veut, il s’agit de bien choisir son échantillonnage. ….

            Si, en seulement quelques semaines de mobilisation de la population de Val-David, on réussit à avoir plus de 3,600 personnes qui sont contre ce projet, je me dis que leur sondage ne s’est sûrement pas trop attardé à Val-David…

   Je sais, il y avait 3 sondages en parallèle, il y a peut-être des signatures en double ou en triple, ça prouve juste que certains citoyens sont vraiment contre. Au lieu de chercher à savoir s’il y avait 1,500 – 2,000 – 2,500 ou même 3,000 signatures uniques, mettez donc votre énergie à sauver le coeur de notre village d’un désastre imminent.

     Vous dites que la piste n’appartient pas à la municipalité et que vous ne pouvez rien faire, désolé, mais comme M. Charlebois l’a dit le matin de la manifestation contre l’asphaltage, tous les terrains des résidents du village n’appartiennent pas à la municipalité, mais nous devons tous suivre les règlements municipaux, dont un certain règlement sur l’asphaltage des entrées résidentielles. De plus, que faites-vous des règlements environnementaux du dix ou quinze mètres de la zone riveraine…. moi, je connais personnellement un citoyen qui a dû refaire en catastrophe les plans de sa demeure pour s’éloigner de 10 mètres d’un pseudo ruisseau qui n’est en réalité que la ligne normale d’écoulement des eaux de la fonte des neiges ou des pluies torrentielles; le reste de l’année, c’est le désert et là, vous vous apprêtez à asphalter 16 KM, en grande proportion dans la zone riveraine sous  prétexte que le terrain ne vous appartient pas…. belle mentalité et conscience sociale!   Je crois que le vivre en société, ça vaut aussi pour la MRC.

   Étant donné que : – beaucoup de questions demeure sans réponses sérieuses comme l’environnement , hydraulicité et crue printanière , acceptabilité sociale, la sécurité et finalement, l’âme de notre village
                                 – qu’il n’y a pas d’urgence, ça fait des dizaines d’années que la piste est comme telle
                                 – que le temps presse pour arrêter ce carnage

            Je demande à la municipalité d’appuyer le moratoire, le temps que toutes les questions aient des réponses sérieuses et non biaisées, et que la population de Val-David soit consultée, car c’est le coeur de notre village qui est en cause et non celui de la MRC.

            De plus, je demande à la municipalité de Val-David de mandater de toute urgence son service juridique pour demander une injonction pour arrêter les travaux d’asphaltage de la piste du PTN sur son territoire.

        Vous êtes à la croisée des chemins, quel héritage politique voulez-vous laisser de votre passage en politique, un coeur villageois défigurer par l’urbanisation de notre piste asphaltée juste à temps pour le 100e anniversaire, ou un coeur villageois à l’image de ses citoyens, à vous de choisir.

Jean-François Julien
Val-David

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.

Laisser un commentaire