Pis moi ? Qui respectera mes droits?

LETTRE OUVERTE

Par: Mireille Hébert

Moi la femme, fille, mère, qui me suis battue becs et ongles pour acquérir une autonomie, pour me libérer du dogmatisme de l’église catholique. Moi qui suis allée brûler mon soutien-gorge sur la place publique afin de crier haut et fort le droit d’accès à mon identité de femme.

Pis moi qui ai voulu la liberté du Québec et de son peuple. Qui me respectera moi? Qui considérera mes valeurs à moi, chez moi?

Quand une personne décide d’immigrer chez moi, elle devrait normalement connaître les bases des valeurs et du fonctionnement de cette société qu’elle choisit.

Si elle les connaît, pourquoi l’autorisons-nous à les bafouer? Je me sens insultée et injuriée quand je croise une femme voilée. C’est une gifle que ma société l’autorise à me donner au nom de l’acceptation, du non-jugement du non-racisme. Ah bon!

Pis moi? Pourquoi me bâillonne-t-on, me menotte-t-on? Au nom de qui et de quoi? Pourquoi dois-je accepter ce qui pour moi est inacceptable?

Pis mes valeurs à moi!

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.

Laisser un commentaire