Pour aider à mieux comprendre

Image de couverture: source capture d’écran d’une carte du secteur de La Sapinière

Renseignements concernant le dossier du terrain de La Sapinière

Depuis le 5 décembre, la Municipalité de Val-David a déclenché une consultation publique pour définir quelles pourraient être les orientations pouvant se développer dans le secteur La Sapinière situé tout près du noyau villageois et du Parc régional Val-David / Val-Morin secteur Dufresne.

La première partie de la consultation publique est un sondage en ligne et sur papier qui se terminera le 15 décembre. Par la suite, la Municipalité procèdera à une consultation publique virtuelle – samedi 23 janvier 2021; une assemblée publique de consultation – printemps 2021; ainsi que des dépôts de mémoires – acceptés à partir de janvier 2021.

Lors de la dernière Assemblée du conseil municipal– 8 décembre 2020, plusieurs questions des citoyens ont été envoyées concernant La Sapinière. Madame la mairesse Kathy Poulin a répondu à celles-ci. Voici la transcription d’une partie de l’intervention de Kathy Poulin lors de cette dernière Assemblée du conseil municipal relatif au site de La Sapinière, choisi pour y ériger la nouvelle école.

Madame Charpentier, la directrice générale de la municipalité a mis en ligne une carte des terrains de la Sapinière (voir image ci-dessus) que madame Poulin commentait.

K.P. :

«On voit le lac, on voit le chemin actuel avec le pont qui mène au chemin de la Sapinière et on voit le terrain de la Sapinière ce sont les deux lots qui sont un peu… On voit les limites du Parc et dans les deux lots qu’on voit il y a une partie qui est située dans le Parc puis il y a les milieux humides… (…)

LE ZigZag tient ici à apporter une précision : les lots mis sous réserve attenants au Parc ne sont pas – situés dans le Parc – puisque ce sont des terrains privés. Jusqu’à la mise sous réserve, les propriétaires de la Sapinière offraient gracieusement l’accès à leurs terrains.

K.P. :

«Puisque c’est judiciarisé, je ne peux rien dire.» Cependant elle a précisé que les frais des avocats et de professionnels seront remboursés à 75% par l’assurance.

«En ce qui concerne les coûts pour ce projet, le conseil municipal a fait les démarches nécessaires pour obtenir des informations et oui nous avons une idée des coûts qui seront engendrés  par le projet en question de l’acquisition de cette réserve. Nous avons aussi évalué le coût de la réfection de la chaussée du chemin (la bande verte que l’on voit) les coûts de construction de l’aqueduc, de la piste cyclable et les services professionnels impliqués dans le dossier. On a aussi une bonne idée des nouveaux revenus générés par ce projet comme : les tenants lieu de taxes[1], la valeur des terrains qui vont être augmentée par la réfection du chemin et les retombées au sujet de la vitalité du village (…) les données qu’on utilise  pour évaluer les coûts ne peuvent être partagés parce que le dossier est judiciarisé et ce sont des documents de travail et ce n’est pas possible de partager aucune estimation des coûts, mais le conseil est bien au fait des coûts et prend ses décisions en conséquence. Entre autres, parce qu’on sait que c’est un bon projet et qu’on a la capacité de le payer2(…) »

[1]Les tenants lieu de taxes sont les remises gouvernementales qui compensent le fait qu’une école ne paie pas de taxes. Rejoint au téléphone, un cadre de la Municipalité de Val-David nous a informés qu’actuellement, les tenants lieu de taxes pour les deux écoles primaires soit Saint-Jean-Baptiste et Sainte-Marie, sont de l’ordre de 35 000 $ à 40 000 $.

2 Nous avons posé à Kathy Poulin la question suivante : pourriez-vous préciser comment vous comptez payer ces coûts ?

Pour l’instant LE ZigZag est en attente d’une réponse. Nous vous la communiquerons dès réception.

_______________________________________________________________________

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.