Quel type de gestion veulent les citoyens de Val-David ?

Nous avons constaté au cours des dernières années, une gestion plutôt dictatoriale avec des dépenses de toutes sortes, sans consultation, allant même à l’encontre de la volonté des citoyens. Nous n’avons qu’à penser à l’achat des kiosques pour le marché et la construction de la halle de bois sans appel d’offre, et ce, après un vote négatif d’environ 630 citoyens lors d’un référendum sur un règlement d’emprunt parapluie. À cette époque, à la suite du refus des citoyens, le conseil avait quand même pris l’argent dans les surplus de la municipalité pour arriver à ses fins, ce qui a placé les finances de la municipalité dans une position précaire. Encore aujourd’hui, il n’y a plus de marge de manœuvre pour couvrir les urgences.  

Que se passera-t-il avec l’arrivée de la nouvelle école? Rappelons que le conseil municipal a déjà donné les terrains de la mairie, et ce, sans aucune consultation publique et sans l’appui de la majorité de la population. Pourquoi y aurait-il dû y avoir une consultation publique? C’est que ce don fait par le conseil municipal à la commission scolaire entraînera de grosses dépenses pour notre municipalité avec un déplacement temporaire de la mairie, la construction ou l’achat et l’aménagement de bâtiments pour la mairie et le déplacement possible de la bibliothèque. Qui paiera pour tout cela? Est-ce encore nous, les citoyens, par une augmentation de nos taxes? Voilà pourquoi il aurait dû y avoir au départ une consultation publique avant de donner les terrains et la mairie. Est-ce que la mairesse et son conseil réfléchissent aux conséquences avant de prendre une décision? 

Que sera la suite? Lors du conseil de juillet, la mairesse a mentionné qu’elle était contente que Val-David ait obtenu la construction de la nouvelle école. Cependant, pas un mot quant à un déplacement temporaire et sur la construction d’une nouvelle mairie ni sur le déplacement de la bibliothèque. Dès que les citoyens ont été informés que les terrains de la mairie avaient été donnés à la commission scolaire, une demande citoyenne a été faite à la mairesse Poulin, soit de mettre en place un comité mixte pour étudier les options possibles selon notre capacité à payer. Après plusieurs relances, aucune annonce à ce jour de la mairesse pour la mise en place d’un comité avec la participation citoyenne. Y aura-t-il un comité mixte, une consultation publique sur le déplacement de la mairie et celui de la bibliothèque s’il y a lieu? Tout ceci nécessitera des investissements de plusieurs millions de dollars de la part de la municipalité. Une augmentation importante de notre dette qui sera, à la fin de l’année 2019, rendue à environ 19,5 millions de dollars. Si nous ajoutons les autres millions pour la nouvelle mairie et une nouvelle bibliothèque, quelle sera la dette après ces investissements? Aurons-nous les moyens de payer? 

J’ose espérer que la mairesse n’invoquera pas une urgence d’agir et qu’il y aura plus de transparence par la mise sur pied d’un comité mixte, composé d’élus et de citoyens, ainsi qu’une consultation publique. Elle avait le temps de préparer la suite potentielle des choses si elle avait honoré la demande citoyenne de créer ce comité mixte. Le conseil actuel, lors des dernières élections municipales, a promis plus de transparence et plus de participation citoyenne. C’est maintenant le temps d’agir. 

Jusqu’ici, c’est le processus qui a fait défaut. Comme citoyens, nous devons être impliqués et informés du processus, des coûts et des impacts sur nos futures taxes. Dossier à suivre. 

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.

Laisser un commentaire