Réflexions sur la consultation publique pour la construction d’une nouvelle école à Val-David

RÉFLEXIONS

RAPPORT SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE POUR LA CONSTRUCTION DE LA NOUVELLE ÉCOLE À VAL-DAVID, 27 AOÛT 2019

La consultation publique constitue un instrument d’enrichissement et de bonification du processus décisionnel. La démarche de consultation est un processus interactif et répétitif ayant pour objectifs d’obtenir les points de vue des gens, de les prendre en considération, de fournir à ces derniers l’occasion d’influer sur les décisions.

Les consultations publiques ont été conçues spécifiquement pour que la bonne information circule auprès des citoyens. Il est donc normal de s’attendre à ce qu’on nous donne tous les détails d’un projet, des informations concrètes sur la question des finances et des impacts sur la communauté qui aura à payer la facture?

Tout en pensant à l’éventuel moment où les contribuables passeront du rêve à la réalité – ce qui ne manquera pas de survenir au moment de payer la facture. Après avoir participé à cette consultation publique, je suis revenu chez moi tiraillé avec l’impression que la formule utilisée permet de ne pas répondre aux véritables enjeux soulevés par le projet de nouvelle école.

La Municipalité agit comme si les finances étaient secondaires et que, de toute façon, on n’a qu’à reléguer la facture aux 2500 contribuables pour remplacer les décisions qui n’ont jamais été prises. Est-ce la raison pour laquelle notre municipalité est si endettée?

Le déroulement de la consultation

À l’hiver 2019, plusieurs questions, adressées à la mairesse, portaient sur la construction d’une nouvelle école sur la colline municipale et l’obligation de détruire la mairie actuelle pour la relocaliser ailleurs dans le village. Pour réaliser ce projet, le terrain de la mairie devait être donné à la Commission scolaire des Laurentides. La mairesse Kathy Poulin consent finalement à tenir une consultation publique le 27 août 2019 pour répondre aux questions soulevées. Je me rends donc à la salle municipale pour participer à la consultation publique sur la nouvelle école avec 59 de mes concitoyens, mais je ne m’attendais pas à passer une soirée à jouer à un jeu de société. Qui plus est, à tenter de décrire une école de rêve, comme on le demandait aux participants, j’avais l’impression de réaliser un exercice futile, une improvisation où on me demande de me substituer aux fonctionnaires du Ministère de l’Éducation du Québec, avec l’intention d’influencer la Commission scolaire des Laurentides. Rappelons qu’au moment de la consultation, les Centres de services scolaires n’avaient pas encore remplacé les commissions scolaires.

Je me suis quand même conformé aux règles du jeu en me disant que j’apprendrais peut-être quelque chose d’intéressant. J’ai passé une soirée agréable, mais pour ce qui est de l’information essentielle à toute prise de décision, c’était «une charade enveloppée dans un mystère au sein d’une énigme» pour citer Winston Churchill ou le vide total doublé d’un silence radio si vous préférez.

Voici un tableau qui résume mon appréciation de la soirée :

Pour accéder aux résultats de cette consultation publique cliquer sur le lien suivant: RAPPORT CONSULTATION PUBLIQUE POUR LA CONSTRUCTION DE LA NOUVELLE ÉCOLE À VAL-DAVID

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.