Réponse à la réaction de M. Cousineau

Crédit photo: Jean-François Julien

Par: François Julien citoyen de Val-David

Cher M. Cousineau

J’aimerais tout d’abord vous souhaiter une belle et longue retraite.Malheureusement, je me dois de réagir aujourd’hui à votre intervention au sujet des problèmes qui accablent présentement la gestion municipale de Val-David.

Je suis un citoyen engagé de Val-David, car je crois qu’il est important qu’il y ait des gens qui assistent aux assemblées du Conseil et pausent les questions pour s’assurer que l’argent public soit utilisé de façon judicieuse et équitable.

Malheureusement, je me dois de souligner que votre intervention manque de contenu, c’est facile de dire ce que vous dites, mais vous ne dites rien pour prouver que ce qui est écrit dans ce pamphlet est faux, tandis que tout ce que j’ai lu dans ce pamphlet est appuyé sur des faits.

Peut-être que vous n’avez pas vu la note à la fin du pamphlet qui se lit comme suit :

Note: Toutes les informations sont vérifiables via les interventions des assemblées et les procès-verbaux du Conseil, les articles de journaux, le site WEB du MAMOT ou les documents demandés à la municipalité via la loi de l’accès à l’information.

Moi, je suis ce dossier depuis quelques années et j’ai le regret de vous dire que tout ce que j’ai lu dans ce pamphlet me semble vrai.

Lorsque vous dites qu’il y a des tribunes pour se faire entendre, je suis bien d’accord avec vous, les assemblées du conseil en sont une, mais avec ce que j’ai vu à l’assemblée du 10 juillet, je constate que le pamphlet est moins dangereux et plus efficace pour informer les citoyens.

Lorsque des individus n’ont plus que la violence pour faire valoir leurs points de vue, j’ai tendance à croire que la vérité est dans l’autre camp.

Lorsque vous faites allusion aux dommages causés aux proches, aux amis et aux enfants de Mme Poulin, c’est vrai que c’est triste pour eux, mais, à ce que je sache, le fait d’avoir des proches, des amis et des enfants ne vous donne pas un Passeport diplomatique et une immunité, surtout en politique.

Pour terminer M. Cousineau, il serait plus pertinent de vous documenter un peu plus avant de vous immiscer dans un débat.

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.

Laisser un commentaire