Report du tourisme à Val-David et ses régions

Provenance de l’image ci-dessus; couverture du journal communautaire de Val-David, Ski-se-Dit, MAI 2020 – Vol 47, no 5

Depuis le 4 mai la région des Laurentides a rouvert ses routes. Cette décision fait partie du plan de déconfinement des régions du Québec du gouvernement de François Legault.

Les barrages routiers, implantés pour empêcher les déplacements non essentiels vers les régions peu affectées par la COVID-19, ont été levés dans les Laurentides. Mais cette ouverture de notre région pourrait inciter à des déplacements interrégionaux non essentiels ainsi qu’à la location de résidences de tourisme à court terme, deux actes prohibés. De plus, les interdictions de rassemblements intérieurs et extérieurs sont maintenues. Ce n’est donc pas une ouverture au tourisme.

Aussi, malgré ce déconfinement, les municipalités des Laurentides ne veulent absolument pas mettre en jeu la sécurité de leur population locale. Dans ce sens, la mairesse de Val-David, Kathy Poulin tente de se faire rassurante et déclarait ceci dans son journal Ski-se-Dit:

«L’orientation première [de la Municipalité du village de Val-David], comme je l’ai répété sur plusieurs tribunes, est de ne pas attirer de clientèle touristique cet été, mais bien de servir nos citoyens dans le respect des mesures sanitaires.» Kathy Poulin

Des propos que certains citoyens de Val-David pourraient trouver contradictoires avec le retour prochainement du Marché de Val-David, marché fréquenté principalement par les touristes.

En effet, dans un contexte où l’on ne désire par voir de touristes à Val-David, le marché de Diane Séguin annonce son ouverture prochaine sur le tiers de la première page du Journal Ski-se-dit i.

«Certaines personnes ont choisi de venir dans leurs chalets pour quelques semaines. Pour ceux qui font des allers-retours, nous craignons qu’ils n’apportent le virus. Nous n’avons pas peur des gens, nous avons peur du virus.» a déclaré la mairesse de Val-David, Kathy Poulin, à CTV News.

Le Marché de Val-David, considéré comme un service essentiel aux citoyens de la Municipalité du village de Val-David au même titre que le Métro de Michel Vincent ii , travaille sur la mise en place, en collaboration avec la municipalité, de mesures sanitaires et d’hygiènes pour accueillir les citoyens. Des mesures qui toutefois restent inconnues à l’heure d’écrire ces lignes.

«Ce n’est pas le temps d’aller flâner ou d’aller dans les commerces d’une autre région simplement pour le plaisir.» Soulignait la vice-première ministre Mme Geneviève Guilbault dans son communiqué de presse

Le discours de nos élus provinciaux en lien avec les touristes est clair ; protégeons nos communautés locales !

Kathy Poulin emboîtera-t-elle le pas à plusieurs municipalités qui annoncent déjà une gestion musclée de la circulation invitant les touristes à rester chez eux comme par exemple à Tremblant où on peut voir un panneau lumineux sur la 117 exhortant la population aux déplacements essentiels seulement.

On connaît aussi la position de La Tuque, largement diffusée dans les médias qui protège sa population avant tout.

Quelles mesures de protection Kathy Poulin mettra-t-elle en place pour refouler les touristes qui arrivent des zones rouges, à l’entrée de Val-David?

i Rappelons que le Ski-se-dit, dirigé par le conjoint de Diane Séguin (Michel-Pierre Sarrazin, rédacteur en chef), reçoit lui aussi une subvention de 20 000$ (comme le Marché de Val-David) de la part de la municipalité en lui assurant une publication par mois.

ii Ce marché d’alimentation ne reçoit aucune aide de la municipalité et paye des taxes.

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.

Laisser un commentaire