Soirée reconnaissance

La deuxième édition de la soirée reconnaissance de la municipalité de Val-David…

…a fait briller des talents, des projets et des gens de cœur.

Photo de couverture André Chevrier

Dans le cadre de la soirée reconnaissance de la Municipalité de Val-David, le 16 janvier dernier, le Journal LE ZigZag tient à honorer certains grands oubliés qui par leur talent et leurs projets participent depuis longtemps au rayonnement de Val-David ainsi qu’au mieux-être de bonne partie de la population.

Dans la catégorie communautaire et culture

Gilles Bourret, président de la FADOQ. Après 19 mois de présidence, Gilles Bourret et ses complices ont augmenté le nombre de membres de 70 personnes. Ils organisent un dîner tous les mois en plus d’une variété d’activités pour tous les goûts.Gilles travaille activement à briser l’isolement chez les personnes âgées et réussit avec éclat.

Mireille Filion, responsable des dîners communautaires. Tous les mois cette organisatrice hors pair et ses acolytes, invitent la population à venir déguster un délicieux repas à petits prix. Entre musique et tirage, elle souligne les anniversaires, permettant à toutes et tous de faire connaissance avec de nouveaux participants ou de renouer avec de vieilles connaissances oubliées. Une autre charmante façon de briser l’isolement ou simplement de s’intégrer à la communauté.

Feue Reine Lapointe qui s’est impliquée entre autres dans la culture en donnant régulièrement son temps au Centre d’exposition de Val-David et en étant bénévolement actives à un ensemble d’activités artistiques et culturelles.

Anita Soual, responsable bénévole de l’OBNL Les Abeilles, permet à tous de se vêtir ou de se gâter à petits prix. Pas de doute, Les Abeilles connaissent un franc succès et participe à donner une qualité de vie à des centaines de personnes.Denis Bourelle, responsable du comptoir alimentaire. Quelle mission plus noble que d’offrir un dépannage alimentaire aux personnes à faibles revenus?

Dans la catégorie plein air et rayonnement

Thérèse Dumesnil: En septembre1973 Thérèse Dumesnil fonde le Club de Montagne de Val-David. Elle en est élue présidente. En 1974, elle tourne un court métrage sur le ski de randonnée avec L’ONF: Demain l’hiver. Aussi, elle devient vice-présidente de la Fédération des clubs de montagne du Québec (aujourd’hui la Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade – FQME). Elle pilotera alors la préparation du dossier de la création du Parc provincial Dufresne avec une dizaine de personnes.

Marc Blais a fait rayonner les activités de plein air en amenant des milliers d’étudiants aux parois d’escalade et dans les pistes de ski de fond de Val-David. Il a conscientisé les Valdavidois au fait que leur village était considéré comme la capitale de l’escalade dans l’est du Canada et le plus grand centre de ski de télémark sauvage au Québec.Son implication a fait en sorte que Val-David opte pour les activités de plein air non motorisées. En date d’aujourd’hui, il demeure le seul endroit au Québec où toutes les activités motorisées sont interdites.Il a grandement contribué à la création de la Société pour la protection et la conservation du parc Dufresne Val-David-Val-Morin. Au cours des trois dernières années, il a fait l’acquisition de trois terrains dans le secteur de la rue Lake au nom du Club de Plein Air de Val-David, terrains qui ont servi à agrandir le parc.

Pierre Gougoux a, pendant plus de vingt ans organisé La Traversée des Laurentides, à ski de fond l’hiver et à vélo l’été. Ces grandes traversées qui partaient de Val-David ont participé à le faire rayonner à travers le Québec. Il a lui aussi amené des milliers d’étudiants aux parois d’escalade de Val-David.

Jean-Claude Rocheleau : Il représente et défend un ensemble de citoyens aux assemblées municipales depuis sa nomination comme président du Regroupement des citoyens de Val-David (RCVD) jusqu’à aujourd’hui. Il épluche, fouille et analyse les documents, le budget ainsi que les résolutions du conseil qui lui semblent irréfléchies, partiales ou nébuleuses. Il est le chien de garde de la démocratie à Val-David. Son passé de syndicaliste très engagé qui aujourd’hui donne son temps à la société d’Alzheimer et aux gens qui ont besoin d’aide pour faire valoir leurs droits auprès de l’assurance emploi, ne laisse aucun doute quant à son implication citoyenne, sa droiture et sa persévérance à mettre de l’avant le bon droit des citoyens.

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.

Laisser un commentaire