Suivi et analyse des divers projets municipaux de Val-David

Jusqu’à maintenant, les engagements de la Municipalité du Village de Val-David totaliseraient plus d’un demi-million de dollars.

Selon la municipalité, ces engagements se réaliseront par règlement d’emprunt. À ceux-ci, nous devrons ajouter aux emprunts les coûts d’infrastructures de ces deux principaux projets, La Grande Ourse et la maison Phoenix.

Mentionnons qu’à ce jour, nous ne connaissons pas le montant de la subvention gouvernementale octroyée au projet La Grande Ourse qui s’ajoutera au 403K$ donné par la municipalité. Remarquons  aussi qu’un montant de 200k$ a été octroyé par la municipalité à la maison Phoenix quand l’OBNL recevra la subvention gouvernementale.

Soulignons que bien que nous croyons qu’il serait une bonne chose que le Centre d’expositions de Val-David soit reconnu comme institution muséale, nous déplorons que le Conseil municipal agisse à la dernière minute avec peu de rigueur politique dans l’adoption des résolutions. En effet, cette résolution a été adoptée sans consultation auprès des conseillers.ères et sans aucune analyse administrative. Ce procédé ne répond pas aux règles d’une gestion municipale adéquate, tout comme le fait d’adopter le PIIA avant le PPU, ce qu’a vertement dénoncé la conseillère Manon Paquin.

Ainsi, nous nous serions attendu à ce que la directrice générale de la municipalité, Sophie Charpentier, émette une objection à cette procédure pour assurer la saine gestion des assemblées municipales.

PROJET LA SAPINIÈRE

Quant au projet de La Sapinière, nos sources nous confirment que les négociations pour l’acquisition des terrains ne sont pas encore commencées. Cependant la municipalité doit en faire l’acquisition d’ici la fin avril.

Complément d’information

LOI 61

La Municipalité a énoncé que le centre de service scolaire des Laurentides désire utiliser la loi 611 laquelle permet d’accélérer la mise en chantier de différents projets. En effet, nous trouvons en annexe-1 de cette loi un projet d’école dans les Laurentides. Cependant, le projet d’école accepté était celui d’une école de 12 classes qui devait être construite à la place de la mairie. Nous n’avons pas encore la confirmation que le projet d’une école de 24 classes sera admissible, nous attendons une réponse de la mairie.

Toutefois, la loi nous dit que le projet de construction doit faire l’objet d’une étude gouvernementale et obtenir un décret et qu’il incombe  au ministre responsable du projet de le défendre.

Comme le terrain fait l’objet d’une poursuite, il est difficile de tirer des conclusions sur les réactions gouvernementales.

Le dossier est à suivre.1Loi 61 – loi visant la relance de l’économie du Québec et l’atténuation des conséquences de l’état d’urgence sanitaire déclaré le 13 mars 2020 en raison de la pandémie de la COVID-19 (PDF,  305 Ko)

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.