Tous les chemins mènent au changement!

Le thème du changement pour notre spécial du mois de mai nous a été fortement suggéré par notre mentore, collègue et amie Jeanne Maranda peu de temps avant son décès le 7 avril dernier à l’âge de 95 ans. Paix à son âme.

Lors d’une vidéoconférence Zoom où tous les chroniqueurs étaient présents pour faire un remue-méninges sur notre prochain thème, Jeanne propose le changement. Nous penchions vers le thème de la résilience, mais elle revenait à la charge comme la batailleuse qu’elle était, jusqu’à ce que tous les chroniqueurs adoptent son idée. Il faut dire que Jeanne savait vendre une idée et qu’elle était tenace.

Pendant 30 ans, elle a travaillé à changer l’image des femmes dans les publicités et elle a en grande partie réussi.

Bien sûr, elle ne pouvait deviner que trois semaines plus tard elle irait explorer l’au-delà et peut-être y apporter un brin de changement. Mais peut-être ressentait-elle vivement l’urgence de changer pour accueillir cette autre vie qui nous attend toutes et tous.

Quoi qu’il en soit, notre doyenne a eu raison de nous et nous avons couvert ce thème sous toutes ses facettes.

Vous lirez :

  • Les changements dans la langue avec l’arrivée d’un nouveau vocabulaire pandémique;
  • Manger autrement, à même la forêt, inspiré de la culture amérindienne;
  • Une entrevue avec Ginette Carrier, travailleuse sociale et thérapeute qui propose une mécanique concrète pour cheminer vers le mieux-être;
  • Un tour piste de gens qui ont changé le monde sans qu’on les connaisse;
  • Les diverses réalités de la pandémie dans plusieurs pays;
  • Les changements climatiques;
  • Le témoignage d’une rescapée de la COVID qui pose aujourd’hui un autre regard sur la vie;
  • Une merveilleuse chronique de livre intitulé : Alors vous ne serez plus jamais triste;
  • Finalement, les regards de deux psychologues chevronnés Guylaine Parent et Marc Pontbriand sur le changement et la résilience. 

Nous avons tous et toutes apporté le plus grand soin à vous offrir des articles dignes de vous, dignes de Jeanne. Martine Lavallée et Louise Arbique

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.