Trudeau investit dans 10 initiatives visant à avoir des gardiens issus des Premières Nations

SOURCE / Environnement et Changement climatique Canada

Depuis toujours, les peuples autochtones sont les intendants de notre environnement naturel. Le programme pilote des gardiens autochtones reconnaît toute la richesse des enseignements qu’ont à offrir les partenaires autochtones à la grandeur du pays et s’appuie sur l’expérience et les connaissances traditionnelles des Autochtones pour garantir la protection des terres et des eaux pour les générations à venir.

Aujourd’hui, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé un financement de 600 000 dollars pour dix nouvelles initiatives s’inscrivant dans le programme pilote des gardiens autochtones. Les gardiens sont « nos yeux et nos oreilles sur le terrain ». Ces initiatives permettront aux Premières Nations de surveiller la santé des écosystèmes, d’assurer l’entretien des sites culturels et de protéger les secteurs écosensibles et les espèces vulnérables, tout en créant des emplois.

Dans le cadre de l’investissement de 600 000 dollars, la Première Nation Deninu K’ue, établie dans les Territoires du Nord-Ouest, a reçu 60 000 dollars pour surveiller les activités de récolte dans la baie Resolution afin d’éviter la surpêche et le tourisme irresponsable. Les gardiens demeureront présents en tant qu’intendants du lac et informeront les voyageurs et les membres de la communauté sur l’importance culturelle de la région, l’histoire de la terre et de l’eau, et les générations futures qui en dépendront.

Les dix initiatives retenues ont été choisies par un groupe de travail conjoint composé d’experts des Premières Nations et de représentants du gouvernement fédéral. Elles ont été évaluées en fonction de critères rigoureux selon l’intérêt qu’elles présentent pour les communautés des Premières Nations et la durabilité.

Le gouvernement du Canada s’est engagé à favoriser le leadership autochtone dans les activités de conservation pour contribuer à la protection des écosystèmes, des espèces et des cultures pour les générations futures. Dans le budget de 2021, le gouvernement propose une somme supplémentaire de 2,3 milliards de dollars pour conserver la nature, entre autres en continuant à soutenir les gardiens autochtones.

Citations

« Les gardiens autochtones sont une composante essentielle de la voie que doit suivre le Canada, tant pour protéger la nature que pour œuvrer à la réconciliation avec les peuples autochtones. Grâce au financement annoncé aujourd’hui, ces dix communautés de Premières Nations pourront mieux protéger les terres et les eaux pour les générations futures, tout en créant de bons emplois à l’échelle locale. »
– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Grâce à ces investissements, il y aura davantage de gardiens sur le terrain pour prendre soin des terres et des eaux dont nous dépendons tous. Les Nations autochtones sont prêtes à prendre la direction de l’intendance. En prenant appui sur le succès du programme pilote et en renforçant les partenariats créés entre les Nations autochtones et le gouvernement du Canada, nous pouvons contribuer à l’atteinte des objectifs du Canada par rapport à la biodiversité et au climat et au renforcement de l’identité nationale dans le processus. »
– Valérie Courtois, directrice de l’Initiative de leadership autochtone

« En tant que dirigeants autochtones dans nos communautés, mes collègues et moi sommes fiers de la contribution que nous avons apportée en tant que partenaires d’Environnement et Changement climatique Canada. Les initiatives financées aujourd’hui sont une expression de l’identité nationale, de la compétence et de la responsabilité culturelle à l’égard des terres et des eaux des Premières Nations. Ce modèle d’autodétermination et de réconciliation fondé sur la nation repose sur une compréhension commune de la responsabilité, de la prise de décision, des liens et du respect envers la Terre mère. Il nous tarde de continuer à bâtir ce partenariat afin d’atteindre notre objectif commun de renforcer le réseau national de gardiens issus des Premières Nations. »
– Loretta Bayer, coprésidente du groupe de travail conjoint pilote Premières Nations-gouvernement fédéral sur les gardiens

« D’un océan à l’autre, les activités de conservation des gardiens autochtones permettent de protéger notre environnement pour les générations futures. Je félicite la Première Nation Deninu K’ue et j’ai hâte de voir le travail formidable que cet investissement rendra possible. »
– Michael McLeod, député des Territoires du Nord-Ouest

Faits en bref

  • Ce financement provient du volet 1 du programme pilote des gardiens issus des Premières Nations. Le programme pilote des gardiens autochtones est mis en œuvre conjointement avec les Premières Nations, les Inuits et les Métis sur une base individuelle qui respecte et reconnaît leurs perspectives, droits, responsabilités et besoins uniques.
  • Les gardiens autochtones occupent une place essentielle dans le patrimoine naturel du Canada. Le programme pilote des gardiens autochtones a investi 20,7 millions de dollars dans plus de 80 initiatives communautaires de gardiens dans tout le pays, qui sont régies par une gestion de programme conjointe fondée sur les distinctions.
  • Les gardiens autochtones jouent un rôle primordial dans la création et la mise en œuvre de plans d’utilisation des ressources terrestres et marines et favorisent le transfert intergénérationnel des connaissances autochtones – contribuant ainsi à former la prochaine génération d’éducateurs et de bâtisseurs de la nation.
  • Le Canada possède 20 p. 100 des réserves mondiales d’eau douce, 24 p. 100 des terres humides mondiales, 25 p. 100 de la superficie mondiale de forêt pluviale tempérée et 33 p. 100 des dernières forêts boréales de la planète.
  • Le Canada s’est engagé à protéger 25 p. 100 des terres et 25 p. 100 des eaux d’ici 2025, et 30 p. 100 d’ici 2030.
  • Pour mettre ces cibles ambitieuses en perspective, il a fallu plus de 150 ans au Canada pour avoir 10,5 p. 100 de superficie protégée ou conservée. Les cibles fixées pour 2025 dans l’initiative sur le patrimoine naturel visent à en protéger une fois et demie plus, vingt fois plus rapidement.

Liens connexes

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Renseignements: Moira Kelly, Attachée de presse, Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique, 819-271-6218, moira.kelly@canada.ca ; Relations avec les médias, Environnement et Changement climatique Canada, 819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais), ec.media.ec@canada.ca

Liens connexes

http://www.ec.gc.ca

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.