Un nouveau souffle de vie pour la rue Saint-Vincent

Ça bouge à Sainte-Agathe-des-Monts

Photo de couverture: gracieuseté Ville de Sainte-Agathe-des-Monts

Après des décennies de vache maigre, la rue Saint-Vincent pourrait connaître une nouvelle ère de prospérité à Sainte-Agathe-des-Monts.

Conscient de l’agonie actuelle du centre-ville et de la rue Saint-Vincent, le maire Denis Chalifoux dit avoir étudié différents scénarios menant à une reprise économique de cette artère. Le scénario retenu par le conseil municipal est un investissement massif dans les infrastructures existantes, aux abords de la Saint-Vincent. Ainsi, depuis quelques années, la Ville a fait l’acquisition de plusieurs bâtiments qu’elle souhaite revendre à des promoteurs avec des projets précis pour la rue Saint-Vincent. La Ville veut s’assurer ainsi de circonscrire la spéculation immobilière, tout en faisant une meilleure sélection des projets à venir. 

Des projets qui s’harmonisent avec les plus récents aménagements effectués par la Ville à la place Lagny. De plus, grâce à un crédit d’impôt inclus dans son plan intitulé Pour une relance agathoise inclusive et diversifiée du programme Destination 2030, la Ville désire stimuler de nouveaux projets de construction, de rénovation et d’agrandissement de bâtiments résidentiels ou mixtes de quatre logements ou plus.

Del Popolo: source Tripadvisor

Aussi, en décembre dernier, la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts a signé deux ententes de principe avec la firme Shilldev présidée par Stephen J. Shiller (président du Marché du Store), un homme d’affaires bien connu et un citoyen de Sainte-Agathe-des-Monts. L’objectif est de développer deux projets majeurs menant à la revitalisation du centre-ville. Shilldev a fait l’acquisition tout récemment de deux établissements appartenant à la Ville, au coin des rues Principale et St-Vincent (l’ancien restaurant Del Popolo et l’édifice situé au 5, rue Principale) pour la construction d’un immeuble à vocation mixte, incluant des logements locatifs et des espaces à bureaux et commerciaux.

«Ces ententes marquent un moment important pour la mise en œuvre du plan stratégique Destination 2030 puisqu’elles jettent les bases du développement que nous voulons pour revitaliser notre centre-ville», souligne le maire Denis Chalifoux. «Après avoir complété les aménagements du quai Alouette et de la bande riveraine de la place Lagny, nous nous attaquons maintenant au renouvellement du cœur de la ville», ajoute le maire par voie de communiqué.

Rue Saint-Vincent, source Kijiji.ca

Ce nouveau départ permettra de concevoir des bâtiments répondant davantage aux besoins d’aujourd’hui, tout en augmentant l’achalandage, la vitalité commerciale du centre-ville et, au bout du compte, une possible renaissance de la rue St-Vincent.

Un peu d’histoire

La rue Saint-Vincent est teintée par l’histoire des Laurentides. Depuis la fondation de la mission Sainte-Agathe en 1853, la route principale passait déjà dans le centre-ville, par les rue Principale et Saint-Vincent. Située tout près du majestueux lac des Sables, cette rue faisait partie autrefois de la route centrale qui menait les voyageurs, soit vers le nord ou vers le sud des Laurentides, avant même l’inauguration de la « grande route ». Et puis, en 1948, la route 11 (aujourd’hui la route 117) est inaugurée, facilitant ainsi l’accès au nord des Laurentides, tout en contribuant à l’expansion du tourisme et au développement des villages environnants. 

La rue Saint-Vincent, vers 1940
(carte postale par Photogelatine Engraving Co., no 8)

Le centre-ville de Sainte-Agathe-des-Monts bénéficiait alors de l’affluence des citadins de passage qui retrouvaient plusieurs hôtels le long de leur trajet comme ceux sur la rue Saint-Vincent. C’est dans les années 1970 que le ministère des Transports, sous le gouvernement de Robert Bourassa, décide de créer une artère plus directe et construit donc une voie de contournement sur la route 117 près du rond-point tel que nous le connaissons aujourd’hui. Pour les commerçants de la rue Saint-Vincent, c’est le début d’un long déclin qui deviendra encore plus marqué dans les années 1980.   

Aujourd’hui donc, c’est vers l’avenir que tous les yeux sont tournés. Un nouveau souffle de vie prometteur à l’image peut-être des belles années du passé…

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.