Une ferme laitière se bat pour éviter la faillite

À la fin mars, un producteur laitier de la communauté de Acme en Pennsylvanie aux États-Unis, décide de prendre le taureau par les cornes et de mettre son propre lait en bouteille plutôt que de le jeter. La ferme Whoa Nellie Dairy, une ferme laitière vieille de 300 ans, travaille sans relâche pour mettre en bouteille son propre lait après que sa centrale de transformation laitière lui ait demandé de tout jeter.

Lorsque Ben Brown apprend que sa centrale de transformation laitière ne pouvait plus acheter son lait, il a commencé à embouteiller lui-même celui-ci. Cette ferme laitière fournit du lait de haute qualité à base de crème depuis les années 1700.

Photo gracieuseté
Whoa Nellie Dairy

Depuis longtemps, Ben Brown vend une partie de sa production laitière dans son magasin fermier sur place, mais une grande proportion était vendue à une centrale de transformation laitière. Cette dernière pasteurisait le lait et le mettait en bouteille pour les restaurants et les marchés locaux. Quand il s’est rendu compte qu’il devrait déverser des centaines de litres de lait chaque semaine dans les égouts, jusqu’à ce que ses 70 vaches laitières se tarissent, il ne pouvait pas le supporter.

Il s’est donc mis au travail. Il besogne jour et nuit à pasteuriser son lait en petite quantité dans sa cuve de 114 litres et embouteille le tout. Sur sa page Facebook, il publie les nouvelles heures d’ouverture de son magasin fermier qui fait des heures supplémentaires afin de vendre son lait directement aux consommateurs, et la réponse a été écrasante! La file d’attente pour entrer dans le magasin, était longue d’au moins 20 clients (à deux mètres de distance) pendant plusieurs heures.

Photo gracieuseté
Whoa Nellie Dairy

«Je connais leur oncle, Larry Basinger, et nous voulons aider la famille Brown à passer à travers», a déclaré un client. «Nous allons acheter 38 litres. J’ai des commandes pour toute notre famille.»

Tout le lait excédentaire s’est vendu en quelques heures et les ventes continues tous les jours depuis. Quand les ventes sont moins importantes, Whoa Nellie Dairy donne son lait frais, non homogénéisé, à des œuvres de charité locales.

«Je déteste le gaspillage et je ne veux pas jeter mon lait car les gens peuvent l’utiliser», a déclaré Brown. Ce dernier et son épouse Mary Beth ont acheté la ferme il y a quatre ans aux parents de Ben. Il a admis dans un journal local que sa famille avait «à peine survécu» ces dernières années et qu’au début, il craignait devoir mettre la clef sous la porte. «Je ne veux pas que nous soyons en faillite. Cette ferme appartient à ma famille depuis les années 1700», a-t-il déclaré.

Il y a deux semaines, la ferme a pu acheter une deuxième cuve de pasteurisation de 170 litres, de sorte que M. Brown n’aura plus à travailler nuit et jour pour pasteuriser son lait.

Lire aussi: COVID-19: Pourquoi les producteurs laitiers ont jeté leur lait à la ferme?

Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.