Val-David: assemblée générale du 14 avril 2020

CONSEIL MUNICIPAL DE VAL-DAVID 14 AVRIL 2020

Information et questionnement

Citoyen de Val-David et éditorialiste au journal LE ZigZag

En collaboration avec notre journal LE ZigZag, après chaque conseil municipal je soulèverai les informations qui méritent une réflexion et un questionnement.

Emprunt de 1 850 000 $ pour des travaux de voirie :

Au conseil municipal d’avril dernier, alors que le conseil siégeait à huis clos, COVID-19 oblige, un règlement d’emprunt (R-740) de 1 850 000 $ fut passé avec un remboursement sur 20 ans, payé à même une taxe spéciale appliquée à tous les citoyens. Eh oui une autre taxe comme si nous n’en avions pas assez. Le comble, c’est que dans le règlement, il n’y a aucun droit de regard et aucun mécanisme pour analyser les travaux de voiries par le conseil.

Ceci soulève un certain nombre de questions :

  • Qui a fait l’évaluation des coûts des travaux?
  • Où est la liste des travaux qui a servi à faire l’évaluation?
  • Qui va contrôler les dépenses?
  • Quand les citoyens seront-ils informés de la liste des travaux visés?

Comment les conseillers ont-ils pu se faire endormir à ce point pour signer un chèque en blanc? Clairement, nous n’avons aucun administrateur dans cette administration pour veiller au bien public et garder un œil sur notre argent. Pas hâte de voir la prochaine hausse de taxes pour 2021!

Subvention pour des couches lavables :

Autre règlement (R-737) adopté au dernier conseil municipal, celui pour une subvention totale de 1 000 $ pour l’achat de couches lavables. Ceci représente une possibilité de 100 $ par personne qui désire passer de couches jetables à couches lavables. Certes, le geste est noble pour l’environnement, mais est-ce le rôle d’une municipalité de subventionner l’achat de couches lavables puisque les bénéficiaires de cette subvention économiseront de l’argent versus l’achat de couches jetables? Si ces personnes ont à cœur l’environnement, elles vont le faire par conviction.

Ayant eu 15 % d’augmentation de taxes au cours des deux dernières années, le conseil aurait pu passer son tour, couper dans les dépenses et du même coup regarder là où il pourrait faire d’autres économies pour ne pas se retrouver avec une autre hausse faramineuse de nos taxes.

Conseil municipal à huis clos?

La séance du conseil municipal en mai prochain sera probablement aussi tenue à huis clos. Le problème, avec le huis clos, c’est que les citoyens ne peuvent interagir avec le conseil lorsque ce dernier siège. Les questions des citoyens peuvent être envoyées au plus tard la veille du conseil, mais sans avoir eu la possibilité de prendre connaissance de l’ordre du jour, puisqu’il n’est souvent publié que moins de 24 heures avant la séance. Donc, aucune possibilité de poser des questions sur les sujets à l’ordre du jour. Il y a là un risque pour la démocratie et le droit des citoyens de poser des questions.

Ceci amène quelques interrogations :

  • Pourquoi ne pas publier l’ordre du jour au plus tard le vendredi précédent le conseil? Ceci permettrait aux citoyens d’en prendre connaissance et de poser des questions par écrit en ayant en mains tous les sujets.
  • Pourquoi à la fin de la période de questions écrites, n’y aurait-il pas une ligne téléphonique (en main libre) avec la mairesse pour poser des questions ou des sous-questions sur ce qui a été dit sur les sujets à l’ordre du jour?

Avec la pandémie, il faut innover, trouver de nouvelles méthodes afin de préserver la transparence et la démocratie municipale.

LE ZigZag est fier de donner la parole au citoyen et de respecter, sans aucune censure, l’authenticité des propos de celui-ci.
Partagez nos articles !
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.